C’est une mode que d’accuser si l’on se met à nu

Il est toujours difficile pour un homme de poser nu dans une société empreinte soit d’une pudibonderie soit d’une sexualité exacerbée. La nudité masculine pourra être considérée comme un dévoilement de son intimité avec un relent « pornographique » dans certaines mentalités normatives de la société. C’est devenu une mode que d’accuser si l’on se met à nu.

Le corps que je présente ne fait pas partie des canons de la beauté masculine à la grecque. Même si je tente par des exercices physiques de m’y approcher…

Ce qui m’a tenté avec Idan, ce n’est pas tant qu’il montre des supers héros avec une esthétique sculpturale, un corps à la musculature bien dessinée mais une certaine normalité des corps, du tout venant dans lequel on perçoit une beauté. Le photographe ne juge pas mais il est là pour révéler la part de beauté physique qui peut être reflet de l’âme. La séance demande une confiance, un apprivoisement, une bienveillance. Le corps nu est révélateur de nos histoires, d’un vécu que le corps a du supporter, assumer. Ce qui était mon cas puisque je venais de vivre des évènements douloureux, peu de temps auparavant. Il est des plus nécessaires de prendre le temps de la discussion avec celui qui va nous conduire devant l’objectif.